photographie autoroute sécurité routière

Accidentologie 2019, les Parlement Européen prend des initiatives pour sécuriser les routes.

Les chiffres de l’ONISR du mois de décembre 2019 sont parus il y a quelques semaines.

Nous les analysons pour vous et vous présentons les nouveaux systèmes de sécurité, qui seront obligatoires dans les véhicules d’ici fin 2022.

Le bilan de l’année 2019 fait état de -1.1% d’accidents, soit 55 162 accidents contre 55 766 en 2018 et 3 239 personnes tuées sur les routes contre 3 248 en 2018 (-0.3%). 

Malgré cette légère baisse, le début de l’année 2020  lui n’est guère rassurant. Il comptabilise déjà 4 422 accidents (contre 3 812 en 2019) et 260 morts (soit respectivement +16% et +9.7% comparé à Janvier 2019).

Le Parlement Européen l’a bien compris, l’enjeu est important. 

Celui-ci a annoncé en 2019 sa volonté de rendre obligatoire trente nouveaux dispositifs de sécurité à destination des véhicules pour la fin 2022.

Ces nouveaux systèmes de sécurité ne concerneront d’abord que les modèles nouvellement développés (à partir de Mai 2022).

Tous les véhicules neufs devront en être équipés en Mai 2024.

Depuis les années 90, nos véhicules ont déjà été équipés d’une multitude de dispositifs:

  • La ceinture de sécurité;
  • Les Airbags;
  • L’EPS;
  • Les capteurs de ceintures non bouclées; 
  • La fixation ISOFIX;
  • Le siège renforcé; 
  • L’étiquette de prévention pour l’installation du siège bébé;

Ce ne sont pas moins de 30 systèmes de sécurité qui équiperont nos véhicules d’ici à fin 2022 (dont certains toujours en phase de test), en voici une première liste :

.

  • Avertisseur de somnolence : il pourrait,selon le parlement faire diminuer de 20% les accidents de la route. Ce serait la cause de 1 accident sur 3.
  • Adaptateur de vitesse intelligente ;
  • Alerte distraction au volant ;
  • Système de surveillance des pneus: pression des pneus en temps réel ;
  • Boîte noire: le but est d’enregistrement les données pour permettre de reconstituer les faits lors d’accident ;
  • Signal freinage d’urgence : Il sera à destination des passagers, afin qu’ils puissent anticiper ce type de freinages.
  • Détection de marche arrière ;
  • Freinage d’urgence (déjà obligatoire dans les bus et camions).
  • Facilité d’installation d’un éthylomètre anti-démarrage; réduire la conduite en état d’ivresse et faire chuter sensiblement la mortalité sur les routes.

Certains systèmes sont encore en phase de test comme

  • Alerte piétons et cyclistes.
  • Système d’urgence de maintien de la trajectoire.
  • etc …

Ce ne sont pas moins de 30 systèmes de sécurité qui équiperont nos véhicules d’ici à fin 2022 (dont certains toujours en phase de test), en voici une première liste :

.

  • Avertisseur de somnolence : il pourrait,selon le parlement faire diminuer de 20% les accidents de la route. Ce serait la cause de 1 accident sur 3.
  • Adaptateur de vitesse intelligente ;
  • Alerte distraction au volant ;
  • Système de surveillance des pneus: pression des pneus en temps réel ;
  • Boîte noire: le but est d’enregistrement les données pour permettre de reconstituer les faits lors d’accident ;
  • Signal freinage d’urgence : Il sera à destination des passagers, afin qu’ils puissent anticiper ce type de freinages.
  • Détection de marche arrière ;
  • Freinage d’urgence (déjà obligatoire dans les bus et camions).
  • Facilité d’installation d’un éthylomètre anti-démarrage; réduire la conduite en état d’ivresse et faire chuter sensiblement la mortalité sur les routes.

Certains systèmes sont encore en phase de test comme

  • Alerte piétons et cyclistes.
  • Système d’urgence de maintien de la trajectoire.
  • etc …

Voici maintenant la question que beaucoup de personnes se posent. Les véhicules vont-ils voir leur prix augmenter

Le parlement Européen  assurent que ces systèmes de sécurité  ne devraient pas impacter le coût des véhicules neufs.

Dès aujourd’hui, vous pouvez protéger vos collaborateurs des accidents de la route, grâce à InSitu 3.0:

  • Comportement au volant (Freinages, accélérations, virages, consommations)
  • Temps de conduite ;
  • Vitesse (alerte) ; 
  • Gestion des entretiens et des maintenances du parc de véhicules ;

Pour plus d’informations sur Insitu 3.0, consultez notre site internet ou prenez contact avec nous via le formulaire contact.